Dossier FPI:VOICI LA VÉRITÉ SUR LE MENSONGES DE KITEBI

RÉTORQUE MARCKEN'S KABEYA Kitebi a lors de la remise et reprise avec le nouveau DG a.i Jean-Claude kalenga, indiqué que le FPI hérité en 2016 était en faillite virtuelle avec une trésorerie disposition à hauteur de 730 millions USD. Balayant ces accusations qu'il juge mensongère, Saint Marcken's Kabeya enseignant à l'université de Kinshasa répond en ces termes

Dossier FPI:VOICI LA VÉRITÉ  SUR LE MENSONGES DE KITEBI

RÉTORQUE MARCKEN'S KABEYA

Kitebi a lors de la remise et reprise avec le nouveau DG a.i Jean-Claude kalenga, indiqué que le FPI hérité en 2016 était en faillite virtuelle avec une trésorerie disposition à  hauteur de 730 millions USD. Balayant ces accusations qu'il juge mensongère,  Marcken's Kabeya enseignant à l'université de Kinshasa répond en ces termes 

Depuis plus de 18 ans le FPI était incapable d'engager plus de 100 agents faute des stratégies, locataire dans un appartement à la galerie présidentielle avec un petit véhicule et les salaires des agents avoisinait entre 300$ et 500$. Aujourd'hui grâce au leadership de l'honorable Constantin Mbengele Kwete que le FPI a construit sur toute l'étendue du territoire national des immeubles qui font la fierté du pays, des salles informatiques dans chaque entité ajouter à cela le charrois automobile impressionnant.

Voici ce que KITEBI a hérité au FPI : les infrastructures dignent du FPI, l'extension de Lukusa et son aménagement, le bâtiment moderne à la gare centrale (Kinshasa), la rénovation et réhabilitation du bâtiment provincial du haut Katanga, kasumbalessa, Goma, achat et aménagement à Boma, Matadi, Mbuji mayi, Kolwezi pour ne citer que ceux-là.

Que peut-on retenir à l'actif de KITEBI alors que celui-ci a bénéficié contrairement à son prédécesseur du Boom de recettes suite à la révision du code minier dont la moyenne mensuelle de collecte de la TPI est évaluée à 10 millions USD ? KITEBI a passé 5 ans au FPI, l'estimation de la TPI s'élève à 570 millions USD, combien de projets a-t-il financés et inaugurés ? Au contraire, l'État congolais a été floué par la gestion KITEBI basée sur les mensonges, impressions et chasse à l'homme. S'il avait bien géré, il ne serait pas indexé par l'IGF par la suite limogé. À la justice de faire son travail.