RDC : Recrutement des inspecteurs des finances : Les géologues et agronomes indésirables, et écartés de la course.

Dans un pays dit des bénédictions géologiques (pour ne pas parler de scandal géologique) et un pays à vocation agricole, les professionnels de ces deux domaines ne peuvent en aucun cas faire objet d'une discrimination dans le processus de recrutement des inspecteurs des finances.

RDC : Recrutement des inspecteurs des finances : Les géologues et agronomes indésirables, et écartés de la course.

Dans un pays dit des bénédictions géologiques (pour ne pas parler de scandal géologique) et un pays à vocation agricole, les professionnels de ces deux domaines ne peuvent en aucun cas faire objet d'une discrimination dans le processus de recrutement des inspecteurs des finances.

Comment voulez-vous que les entreprises minières publiques et privées du pays soient inspectées avec maestria en l'absence des pros ? Bukanga-Lonzo et d'autres projets des parcs Agro industriels en gestation, seront-ils inspectés ou audités avec technicité en l'absence des ingénieurs agronomes?

L'inspection générale des finances, service public de surcroît, doit à la prochaine occasion, considérer l'apport des géologues et agronomes tout en les invitant de concourir aux côtés des autres profils en vue d'apporter la touche particulière dans l'assainissement des finances publiques. Surtout que, le secteur minier est le générateur principal des recettes en République Démocratique du Congo.

Le domaine agricole demeure le socle de tout épanouissement social d'un peuple.

Si le pays aspire à plusieurs investissements dans les secteurs miniers, pétroliers et agricoles, il est temps que l'équipe des inspecteurs des finances soit renforcée par la présence des géologues et des agronomes. Dans ce contexte, j'invite les différentes associations de la corporation des géologues (AGECO, RGC et OGC) de saisir l'IGF pour qu'à la prochaine occasion les géologues ne fassent plus objet d'une discrimination.

Jacob GENE OBI

Géologue